Le Conseil d’arrondissement d’Outremont a voté, à la suite d’une recommandation du Service de l’aménagement et du patrimoine, un projet de règlement modifiant le zonage des avenues commerciales Bernard et Laurier afin d’y interdire tout nouveau lieu de culte. Nous appuyons ce projet de règlement, car le respect de l’autre est au cœur même des attributs qui ont amené des collectivités aux pratiques culturelles différentes à venir s’établir à Outremont, annonçant un grand potentiel d’enrichissement social.

Outremont est un arrondissement de Montréal où il fait bon vivre. Outre ses caractéristiques urbaines des plus attrayantes, les citoyens d’Outremont sont généreux, accueillants, instruits et respectueux des différences culturelles.

Malgré cette ouverture indéniable des citoyens d’Outremont, qu’ils souhaitent réciproque il va sans dire, ceux-ci  veulent préserver le caractère de leur arrondissement et son rayonnement.

Ils  demandent également la mise en œuvre de principes de planification urbaine favorables à l’activité commerciale sur leurs artères. Ils veulent prioriser les activités commerciales qui assurent une animation harmonieuse des façades, engagent les passants et contribue favorablement à leur vie de quartier.

Avec les commerçants, auxquels ils veulent renouveler leur appui, à la lumière de la déprime commerciale qui frappe la plupart des avenues marchandes, ils veulent assurer la nécessaire continuité de la trame commerciale sur les artères de l’arrondissement.

Les associations de commerçants des avenues Bernard et Laurier appuient ce projet de règlement à la faveur d’une activité commerciale diversifiée. Depuis quelques années, elles se mobilisent et s’efforcent activement de revitaliser les lieux de vie que sont ces avenues.

Les citoyens d’Outremont soutiennent les Associations de commerçants et désirent que l’arrondissement prévoie des usages qui assureront leur vitalité par une règlementation adéquate et adaptée à notre époque contemporaine.